Archives

Latin Hip Hop Afrocuban New Cuba Nu Cumbia Reggae Trap

La Dame Blanche

De Pinar del Rio jusqu’à Paris, en passant par Mexico et Buenos Aires, la chanteuse, flûtiste et percussionniste cubaine La Dame Blanche s’est imposée en quelques années comme une véritable alchimiste du hip-hop afro-latin.

Derrière ce personnage, inspiré de légendes du monde entier, aussi présent dans la santeria cubaine, se révèle Yaite Ramos Rodriguez, fille de Jesus “Aguaje” Ramos, directeur artistique de l’Orquesta Buena Vista Social Club.

Son quatrième album ELLA est le fruit de sa réflexion sur la condition féminine dans le monde. Elle y peint les portraits de dix mères, soeurs, amies et inconnues rencontrées sur les routes. Un projet engagé où elle délivre un message fort sur le refus de la violence, l’affirmation de soi, la liberté sexuelle et la résilience.

Sa voix altière, son flow précis, sa grâce féline et le concours des esprits afro-cubains, créent en concert une atmosphère unique empreinte de mysticisme.

Au cours des 5 dernières années, elle a donné près de 350 concerts dans 33 pays des 5 continents.

Avec des festivals et clubs de renoms tels que Paleo Festival (CH) Festival International de Jazz de Montréal (CA) Summerstage NYC (USA) Sziget Festival (HU) SXSW Austin (USA) Feria Internacional del Libro Guadalajara (MEX) globalFEST (USA)
Carnaval de Bahidora (MEX) Festival Chorus (FR) WOMAD (UK) Festival Periferias (ES) BAM Barcelona (ES) Rudolstadt Festival (DE) Sommerfestival der Kulturen Stuttgart (DE) Festival Couleur Café (BE) Festival MED (PT) Wild Mint Festival (RU) Le Trianon Paris (FR) Masala Weltbeat Festival (DE) Espace Julien (FR) Festival Rec-Beat (BR) Festival Shambala (UK) Ariano Folk Festival (IT) Festival Au Foin de la Rue (FR) Festival Les Suds à Arles (FR) Antilliaanse Feesten (BE) Gwangju World Music Festival (KR) Ariano Folk Festival (IT) Festival Shambala (UK) Festival Kaloo Bang (RE) Jazzmandu Festival Kathmandu (NP) MeYouZik Festival (LU) Kulturpark Košice (SK) Parkteatern Stockholm (SE) Festival Mundial (NL) Sommarscen Malmö (SE) Fusion Festival (DE) Festival Sound-Ports (TR) Africa Festival (DE) Niceto Club (AR) Global (DK) Union Scene (NO) Festival N’Sangu Ndji-Ndji (CG) …

KUMBIA BORUKA

Kumbia Boruka

Depuis la sortie de leur premier album “La Vida se Vive” en mars 2017 et une tournée de plus de 200 dates, la Kumbia Boruka a rempli son pari en faisant vibrer le Vieux Continent au rythme emblématique d’Amérique Latine, la Cumbia.

On rappelle par ailleurs que le projet artistique, fruit dune rencontre singulière entre l’accordéoniste mexicain Hernan Cortes, et le chanteur reggae lyonnais Bob Sikou, a pris rapidement une tournure savoureuse avec la venue de musiciens passionnés et originaires des quatre coins du continent latino-américain.

Forte de son union sacrée et de son enthousiasme débordant, la Kumbia Boruka présente cette année un nouvel album “El Remedio” qui est tout aussi audacieux et pertinent.

On y retrouve évidemment la fraîcheur dansante de l’accordéon, la générosité vibrante du chant, le son rock combiné à la résonance psychés des machines, le dynamisme éclatant des cuivres, le tout reposant sur une rythmique puissante à l’énergie colorée.

La substance thématique de cet album est résolument contemporaine, universelle et respectueuse du genre cumbia. Les textes de la Kumbia Boruka revendiquent toujours autant une sensibilité face aux injustices de nos sociétés malades et aliénées. L’amour y est interprété comme un antidote infaillible au chagrin et à la souffrance. L’alchimie parfaite entre la cumbia “old school” et la Nu Cumbia garantit, à chaque instant, une invitation à la danse.

L’esprit d’ouverture et de partage est une autre caractéristique de la personnalité de la Kumbia Boruka. Dans ce sens l’album “El Remedio” est la résultante de belles rencontres artistiques. Philippe Teboul alias “Garbancito”, musicien de la Mano Negra et de Manu Chao, est venu apporter toute son expérience en injectant ci et là une touche “underground”. La collaboration avec Victor-Attila Vagh, producteur de Flavia Coelho, amène une dimension actuelle à cette musique du monde.

Pour ce nouvel album, Kumbia Boruka a aussi misé sur la nécessité d’une reconnaissance légitime sur ses terres d’origines. Dès lors les cuivres se devaient d’être enregistrés à Monterrey. C’est également dans ce bastion de la cumbia mexicaine et dans les studios d’Alfonso « Poncho » Herrera que l’album sera définitivement validé.

“El Remedio” se définit donc comme une authentique prescription musicale capable de lutter efficacement contre les signes symptomatiques de nos maux. A consommer sans modération !!!

Line up

Hernán Cortés – Chant et Accordéon
Tadeo Cortés – Congas et Guacharaca
Rodrigo Bastidas – Basse
Miguel Mino – Guitare
Cyril Gelly – Batterie
Clément Buisson – Trompette
Swann Vuillermoz – Trombone

CANDELEROS

Candeleros

Cumbia psychée, pulsations afro-caribéennes et dub

Candeleros est un groupe de six musiciens provenant de Colombie et du Venezuela, dont les chemins se sont croisés à Madrid, et qui propose une musique mélangeant des sonorités afro-caribéennes, le tout enrobé par des productions psychédéliques. Vous l’aurez compris, leurs morceaux sont des invitations au voyage et à la contemplation!

Avec leurs guitares, synthé, basse, batterie, bongos et autres percussions, le groupe est aujourd’hui l’un des rares groupes basés en Europe spécialistes des rythmes de danses afro-caribéennes.

Au cours de leurs 4 années de trajectoire musicale, les Candeleros ont joué sur des importantes scènes à travers l’Europe, dont les Trans Musicales de Rennes (France), Sziget Festival (Budapest), BAM Festival (Barcelona), Monkey Week (Sevilla).

De plus, la musique de Candeleros est diffusée sur différentes plateformes telles que KEXP radio, FIP Radio, Radio Gladys Palmera et Sofar Sounds Madrid.