Archives

Celso Piña

Celso Piña

L’authentique accordéoniste cumbia.
Une des musiques les plus populaire du continent latino-américain !

Né le 6 avril 1953 à Monterrey (Mexique), Celso Piña, connu aussi sous le surnom de “El Rebelde del Acordeón”, est un des musiciens les plus influents de la scène cumbia actuelle. Considéré comme l’un des meilleurs musiciens mexicains et latino-américains, ce chanteur, compositeur et accordéoniste de renom vient de fêter en 2016 ses 37 ans de carrière.
Avec plus d’une vingtaine d’albums à son actif, Celso Piña a été nominé en 2002, pour deux Latin Grammy Awards : “Best Contemporary Album Tropical” et “Best New Artist“.

Ce père de la cumbia fait parti des plus notables musiciens de ce genre musical qui puise ses origines dans les populations africaines et indiennes de la Colombie. Ce courant s’est depuis propagé et figure désormais comme l’un des rythmes les plus universels de la musique latine.
Celso Piña est un pionnier dans le mélange des sonorités tropicales, combinée avec toutes sortes de genres urbains et populaires, de la musique mexicaine Norteña et Sonidera, jusqu’au Ska, Reggae, Rap et Hip Hop…

En 1980, Celso Piña sort le premier disque d’une longue série. Ce son novateur trouve rapidement son public, dans le Nuevo León, région dont Monterrey est la capitale, puis dans le «DF» («Distrito federal», l’autre nom de Mexico) et jusqu’au proche Texas. Mais la popularité du chanteur et accordéoniste explose vraiment en 2001, avec le disque Barrio Bravo.
L’album “Barrio Bravo”, inclut des collaborations avec d’autres musiciens latinos populaires de divers genres, ainsi que le méga hit “Cumbia sobre el Rio” que l’on retrouve dans la bande original du film “Babel” de Alejandro González Inárritu.

Je n’ai jamais hésité à innover, poursuit le musicien. J’ai introduit des cuivres dans les années 80, contre l’avis de mon entourage. Lorsque Barrio Bravo est paru, les fans de la première heure l’ont rejeté. Mais quand le disque a marché, tous l’adoraient !
Celso Piña est en outre un admirateur de Che Guevara, et Hasta Siempre, l’ode au guérillero du Cubain Carlos Puebla, figure de longue date à son répertoire. (Libération 2011)

Il a également collaboré sur des projets, entre autres, aux côtés de: Lila Downs, Control Machete, El Gran Silencio, Sonidero Nacional, Los Humildes, Julieta Venegas, Blanquito Man et Sergent García, entre autres.
Celso Piña, qui avec son groupe Ronda Bogota, a réussi à conquérir le continent Américain, se présentera pour la 5ème fois en Europe en Juillet 2017 pour diffuser ses sonorités implacables.

L’accordéoniste Celso Piña a probablement été le musicien le plus applaudi du Womex. Il est rare que, dans ce salon essentiellement fréquenté par des professionnels, une dernière chanson soit demandée de façon aussi frénétique.” (Mondomix 2011)

Chico Trujillo

Le groupe le plus populaire du Chili, considéré comme un des meilleurs live d’Amérique Latine !

Chico Trujillo épice la cumbia colombienne de sa culture chilienne. Cette section de 11 musiciens survitaminés est de celles qui remplissent les stades au Chili.

Chico Trujillo est né en 1999 aux environs de Valparaiso du Chili, au retour de la tournée européenne de son leader Aldo “Macha” Asenjo avec le mythique groupe LaFloripondio.

D’abord quelques chansons composées à la guitare avec son ami Antonio Orellana, puis l’arrivée des autres musiciens, dont une section de cuivres. Dès lors, leurs morceaux se mêlent avec la cumbia colombienne traditionnelle, mélangée au boléro, rock et au folklore, rehaussée par l’énergie phénoménale de ces maîtres de cérémonie.

Après avoir acquis rapidement une reconnaissance unanime dans leur pays d’origine, le Chili, où ils sont aujourd’hui reconnus comme le groupe le plus influent du pays et créateur de la cumbia chilombiana, ils ont réalisé ces dernières années plusieurs tournées européennes (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Suisse, France, Espagne, Suède., Maroc, Norvège..), Nord et Latino Américaines durant lesquelles ils ont réussi à transmettre leur bonne humeur et leur amour de la musique à des milliers de personnes.

Chico Trujillo à été promu parmi les 20 meilleurs artistes musique du monde dans “The Best World Music Albums of 2010” du National Geographic Music Awards.

————

«Aldo Macha Asenjo et Chico Trujillo deviennent les héritiers naturels des sonoras classiques » Rolling Stone

“En mars, à Marseille, lors du festival Babel Med Music, les musiciens de Chico Trujillo mettaient le feu avec un cocktail cumbia-ska dopé à la bonne humeur, des rythmiques implacables, des cuivres infatigables et un chanteur au talent de showman […] comme aux plus beaux jours de la Mano Negra.” Libération 2011

“Voici plus de dix ans que Chico Trujillo mène campagne pour redorer le blason d’une scène chilienne bâillonnée par les années de dictature. Condensé de référence à la culture populaire du pays, cet album classe le groupe parmi les grands agitateurs d’une fête panaméricaine unie sous un étendard de cumbia. A découvrir d’urgence! ” World Sound 2011


.

Cumbia Villera

Damas Gratis

Damas Gratis, inventeurs de la cumbia Villera (de villa, bidonville argentin, l’équivalent des favelas brésiliennes) est sans aucun doute le groupe le plus important de cumbia en Argentine.

Né en 2000 dans la périphérie nord de Buenos Aires (San Fernando) de la main de Pablo Lescano, considéré par beaucoup d’Argentins comme le “Maradona de la cumbia”, le groupe Damas Gratis fait aujourd’hui partie des grands noms de la cumbia latino-américaine, tant pour son histoire, sa trajectoire et l’engouement populaire lors de chacune de ses présentations.

A son actif, 8 albums studio, 3 albums live, presque 2 millions de fans sur facebook, des concerts à guichets fermés aux 4 coins du continent et des collaborations avec les plus grands artistes latinos.

Des dizaines de groupes se sont imprégnés de leur héritage, communément appelé la cumbia Villera, ayant engendré la diffusion de ce sous-courant de la cumbia, du Mexique à la Patagonie, en le convertissant comme un porte étendard des revendications des classes populaires. Cette cumbiera villera, bande-son des ghettos argentins, a depuis presque deux décennies pris la place que le mouvement hip-hop occupe dans nos banlieues. Une musique devenue le moyen d’expression des classes défavorisées.

Pablo Lescano est par ailleurs le premier artiste de cumbia à jouer dans le fameux stade de River Plate, devant 80.000 personnes, invité par Los Fabulosos Cadillacs en 2008.

Pour la première fois en France durant l’été 2018!

Cumbia Mexico

Sonido Gallo Negro

L’Amérique latine est réputée pour son expression du réalisme magique et sa culture urbaine vivante, qui lui donnent un côté à la fois attirant et plein de vie, macabre et envoûtant.

Le Mercado de Sonora de Mexico est une source célèbre qui alimente ces particularités. C’est un endroit que l’on visite lorsque l’on veut résoudre un problème de cœur, d’argent, de chance ou de santé grâce à l’aide de la sorcellerie. On peut y trouver des fleurs, des amulettes et des bougies incroyables, ainsi que des animaux à sacrifier au marché noir. C’est un lieu maléfique, et pourtant, très pittoresque.

Le groupe Sonido Gallo Negro, originaire de Mexico, s’est emparé de ces ambiances folkloriques et leur a ajoutées une touche de complexité, grâce une culture populaire ésotérique et des références au paranormal, de la lutte libre mexicaine, en passant par les enlèvements extra-terrestres et les chasseurs de tête de l’Amazonie.

Dans leur album Cumbia Salvaje, paru en 2012, les membres du groupe offrent un mélange de Chica péruvienne psychédélique, auquel ils ont ajouté leurs influences surf et rockabilly.

Pour leur album suivant, intitulé Sendero Místico, ce nonette est allé plus loin dans leur quête visant à ressusciter l’esprit Chica des années 70. Agrémentés des visuels effrayants de Dr Alderete, véritable sorcier du design, leurs concerts permettent d’assister à de véritables séances d’hypnose collectives.

Ana Tijoux, Chilean Hip Hop Queen

Ana Tijoux

Figure emblématique du rap latino, Ana Tijoux s’est fait connaître grâce à son groupe Mazika avant d’entamer une carrière solo à succès. Sa musique éclectique à permis de toucher un très large public.

Désignée comme la Lauryn Hill d’Amérique Latine par les médias internationaux, Ana Tijoux est l’une des MC’s les plus respectées. Née en France suite à l’exil forcé de ses parents sous la dictature chilienne, la jeune femme est une véritable tornade à l’esprit activiste et engagé.

Inspirée par les sonorités hip-hop des années 90, le jazz et le funk, elle ajoute à son rap des rythmes latinos et folkloriques. Ses textes piquants s’attaquent à la politique avec humour mais sans retenue. Soutenant les mouvements étudiants et la jeunesse latine, Ana Tijoux s’impose comme la porte-parole des générations futures.

Le grand public l’a découvert avec son single « 1977 » (plus de 2 millions de vues en 6 mois), et Bande Originale de la saison 4 de Breaking Bad.

Elle a été nominé aux cérémonies de MTV Latin America dans la catégorie Meilleur nouvel artiste et Meilleur artiste urbain, ainsi qu’aux Grammys Awars 2015 dans la catégorie Meilleur album latino

Pour la petite histoire, Thom Yorke, le chanteur de Radiohead à conseillé aux auditeurs d’écouter 1977 , une publicité clairement non négligeable.

Booking FRANCE / collaboration Bacana

Kumbia Boruka

Suite à plusieurs tours du monde (aux percussions) aux cotés des géants de la cumbia comme le mexicain Celso Piña, Hernan Cortes fonde Kumbia Boruka.Tout comme Celso Piña il est originaire de Monterrey, le berceau de la cumbia moderne. Hernan prend aujourd’hui le devant de la scène à l’accordéon et au chant avec son groupe, accompagné du chanteur Bob Sikou.

Le répertoire de Kumbia Boruka est un alliage savant de compositions et de classiques de la cumbia colombienne des sixties. Celle qui se danse dans les quartiers populaires de Monterrey, la mégalopole mexicaine dans laquelle a grandi Hernan.Le tout mijoté a la sauce d’Hernan et Bob qui se sont connus dans le milieu reggae et qui avaient depuis longtemps envie de marier leurs influences. Après tout, la Jamaïque n’est qu’à quelques encablures du Mexique et de la Colombie. Leur rencontre avec Bruno « Patchworks » producteur prolixe et touche à tout, leur a permis de poser le cadre de leur cumbia hybride, moderne et « consciente ».

Les musiciens de Kumbia Boruka ont tous fait leurs armes dans ce registre musical. Le son moderne et singulier du guitariste colombien Andres Segura, la basse chaloupée du chilien Rodrigo Bastidas Nunez, la batterie enflammée d’Hadrien Santos Da Silva qui a grandi avec cette musique. Le tout reposant sur les congas et le guiro de Tadeo Cortes et la section cuivre éclatante de Kumbia Boruka.

Line up

Bob Sikou – Chant
Hernán Cortés – Accordéon et Chant
Tadeo Cortés – Congas et Guacharaca
Rodrigo Bastidas – Basse
Andres Segura – Guitare
Hadrien Santos – Batterie
Guillaume Pluton – Trompette
Swann Vuillermoz – Trombone

Bareto

La musique alternative tropicale de Bareto s’inspire autant du rock, reggae, dub que de la cumbia, salsa et meringue. En dix ans, Bareto a mis 4 albums dans les bacs, a tourné sur tout le continent américain et a remporté plusieurs prix, s’accordant ainsi une renommée internationale. Nominé aux Latin Grammy Awards 2012, Bareto attire de plus en plus l’attention au Pérou et à l’étranger, et nous n’avons pas fini d’en entendre parler !

Après avoir produit son premier EP Ombligo en 2005, Bareto sort son LP Boleto l’année suivante, un mélange unique de reggae et ska avec des touches de Cumbia et saveurs latines. Déjà considéré comme un des groupes les plus importants de la musique alternative péruvienne, Bareto a conquis de nouveaux marchés avec leur album Cumbia, sorti en 2008. Meilleur Album péruvien/fusion par El Comercio, Révélation 2008…), les deux années suivantes le groupe a parcouru le Pérou en tournée et fut également invité à jouer aux Etats-Unis pour la première fois. Quatre autres tournées américaines suivront cette dernière.

En 2012, Bareto sort un nouvel EP, Sodoma y Gamarra, lançant alors deux singles pour le groupe : No Juegues Con El Diablo, arrangement d’un classique cubain, et Cariñito, dont la chanson originale fut enregistrée par des légendes de la cumbia-folk péruvienne Los Hijos Del Sol et qui deviendra un des titres favoris en concert.

Leur album suivant, Ves Lo Que Quieres Ver, sorti en 2012, a reçu une nomination aux Latin Grammy Awards pour le meilleur packaging d’album. Dans leur album Ves lo que quieres ver, Bareto pose un regard critique et satirique sur les réalités sociales et politiques du Pérou à travers des paroles puissantes et socialement engagées. Le premier single, Camaleon, donne le ton de l’album et de la position du groupe. Il adresse un message direct à la classe politique, les accuse d’user leur pouvoir à leurs propres fins sans accomplir leurs promesses. L’album traite également de sujets tels que le racisme, les différences sociales et l’insécurité de la rue, des faits marquant quotidiennement la réalité au Pérou et trop souvent oubliés.

Actuellement, Bareto est en studio à Lima avec leur producteur colombien Felipe Alvarez (Polen Records, Bomba Estereo), travaillant sur un nouvel album dont la sortie est prévue pour le second semestre de l’année, mixant l’esprit psychédélique de la cumbia péruvienne avec des beats électroniques, et comprenant des chansons plus intimes.

Showcase Officiel Womex 2016

Membres du groupe :

Pedro Rodriguez Barrientos, guitare
Rolo Gallardo, guitare & chœurs
Mauricio Mesones, chant lead & percussion
Jorge Giraldo, basse & chœurs
Miguel Ginocchio, clavier & chœurs
Sergio Sarria, batterie & percussion
Jorge Olazo, batterie & percussion

 

Collaboration SELVAMONOS PROD

tropical bass nu cumbia latin hip hop from a Mexican in Canada

Boogat

Boogat est un chanteur latino-américain qui se réinvente constamment avec une discographie prolifique et une démarche artistique unique.Il a fait les premières parties de Nortec Collective, Quantic, Gilles Peterson, Bomba Estéreo, entre autres.

Le travail incessant de Boogat dans la scène Worldbeat / Tropical Bass mondiale est reconnu et lui a permis de développer une carrière internationale, principalement au Amérique du Nord où les tournées et participations à des festivals se multiplient depuis 2013.

Plusieurs de ses chansons ont également su se frayer un chemin jusqu’à Hollywood; avec des placements sur des superproductions comme la télé-série ”Homeland” et le film ”The Forger” avec John Travolta. ”Neo-Reconquista” est sa toute dernière oeuvre (2015).

SHOWCASE WOMEX 2016

Hip Hop Mexico

Pato Machete

Pato Machete, de son vrai nom Patricio Chapa Elizalde, né à Monterrey, est connu pour être un des deux chanteurs de Control Machete, groupe majeur de l’histoire du Hip Hop Mexicain et Latino-américain.

Avec Control Machete il enregistre 3 albums: Mucho Barato (1997), Artilleria Pesada Presenta (1999) y Uno, Dos: Bandera (2003).

Au cours de sa carrière le groupe a réussi à gagner la reconnaissance du public et des médias, comme l’une des formations les plus importantes de la culture urbaine hispanophone réalisant des tournées mondiales à travers l’Amérique Latine, les États-Unis et l’Europe. Il aura ainsi partagé la scène avec des artistes tels que David Bowie, Eminem, Kanye West, 50 Cent, U2, Red Hot Chili Peppers, Faith No More, Los Fabulosos Cadillacs, Molotov, Café Tacuba et La Mala Rodriguez, pour n’en citer que quelques uns.

Après la séparation du groupe, Pato décide de continuer une carrière solo et en 2008 il se réunit avec le mythique producteur de Control Machete, Jason Roberts et lance son premier album Contrabanda qui inclut une reprise de Señor Matanza de la Mano Negra où figure le maestro de la cumbia mexicaine, Celso Piña.

En 2011 sort son deuxième album 33. Avec ces 2 albums Pato Machete parcourra le Monde et l’Amérique Latine. Dans son show ses nouveaux morceaux côtoient et se mélangent aux classiques de Control Machete, Si Señor, Comprendes Mendez, Artillería Pesada… pour le plus grand plaisir du public et dans le sillage des chicanos de Cypress Hill.

En 2016, Pato Machete présente son troisième opus et revient sur le devant de la scène. Cet album compte dans ses rangs la participation de deux artistes phares de cumbia, l’argentin Pablo Lescano, du groupe Damas Gratis et fondateur de la cumbia villera, et le pionnier de la cumbia mexicaine, Celso Piña.
Tout au long de l’album on retrouve une diversité de rythmes et sons où se mélange le flow de Pato Machete aux beats Hip Hop, Reggae, Cumbia, Tango ainsi qu’aux musiques Hawaïennes.

Il sera pour la première fois en tournée européenne au mois d’Octobre 2016 pour présenter son nouvel album et faire chavirer les foules avec un show Hip Hop/Tropical à forte dose d’accordéon au plus grand bonheur de ses fans et d’un nouveau public venu à sa rencontre!

Line-up Europe

Pato Machete — MC
Daniel Piña — Accordéon
Aldo Camillieri aka “Tocadiscos Trez” — DJ
Hernan Cortez — Percussion
Eugenio Leal — Batterie

Julieta Venegas

Son style “world pop indie” avec des tubes internationalement connus tels que Eres par Mi ou Limon y Sal, des featuring de première catégorie (Lenine / Vicentico de Los Fabulos Cadillacs / La Mala Rodriguez / Celso Piña / Cafe Tacuba / Ana Tijoux / Los Autenticos Decadentes…) font de cette chanteuse mexicaine atypique à la voix épurée une des artistes les plus importantes du continent Latino-Américain.

Julieta Venegas a remporté durant sa carrière un grammy awards et 7 latins grammy awards.

– Prix Nuestro Rock 1997 Meilleur Disque Révélation
– MTV Awards 1998 Meilleure Interprète Féminine
– Participation à la BO du film «Amours Chiennes» de Alejandro González Iñárritu
– 2 Latins Grammy Awards 2001 Meilleur Album Rock / Meilleure Chanson Rock
– Latin grammy awards 2004 Meilleure Voix Rock
– Grammy awards 2010 Meilleure Vidéo Musicale

Son premier album Aqui (1997) la consacre au niveau international où elle enchainera des tournées et festivals majeurs (Etats-Unis / Amérique Latine / Europe).

En 1998, elle fait la couverture du Time Magazine.

Sur son second album « Bueninvento » sorti en 2000, Julieta Venegas collabore avec Joe Gore à la guitarre (Tom Waits, PJ Harvey et Lisa Germano), Joey Waronker à la batterie (Beck, R.E.M, Smashing Pumkins) et Fernando Saunders à la basse (Lou Reed).

Engagée socialement et pour le droit des femmes, elle sera nommée en Septembre 2009 ambassadrice pour l’UNICEF au Mexique.

Par ailleurs, elle sera invitée en Août 2008 pour jouer lors de la remise des « Prix Nobel » à Oslo (Norvège).

Parmi ses admirateurs, on peut compter Prince qui a plusieurs fois assisté à ses concerts, la brésilienne Marisa Monte qui a enregistré plusieurs duos avec Julieta Venegas, ou encore la française Olivia Ruiz qui lui demandé de collaborer sur la version Espagnole de son morceau J’traine des pieds (Las migas de mi corazón) qu’elles interprètent en duo.

En Novembre 2012, l’album Bueninvento (2000) a été élu par la revue Britannique Rolling Stone en 3ème position des « 10 meilleurs albums rock latinos de l’histoire” devant des album comme Clandestino de Manu Chao ou Abraxas de Carlos Santana.